Comité des enseignants pour l’abrogation de la loi de 2004 (CEAL)

Articles de cet auteur (3)

Le vin monte à la tête de Michel Onfray

13 novembre 2015

Interrogé sur le vin, l’islam et la France par La Revue du Vin de France (30 octobre 2015) Michel Onfray réussit le tour de force de produire 8 inepties en 4 phrases. Autant de preuves que plus rien ne contrôle son islamophobie, pas même le minimum de rigueur qui l’empêche de voir à quel point sa théorie du Grand Remplacement viticole est inconséquente.

Protéger les enseignant-es en stigmatisant des étudiantes ?

29 avril 2016

Un universitaire propose d’interdire le voile à l’université pour éviter les triches aux examens et protéger les professeur-es de fac d’agressions. Des enseignant-es du CEAL lui répondent.

Humiliation ordinaire à l’école après les attentats du 13 novembre.

4 janvier 2016

Lundi 4 janvier 2015, rentrée des classes après deux semaines de vacances pour les élèves. Pour certain(e)s, elle est aussi synonyme de peur, de rejet. Ainsi, depuis les attentats du 13 novembre 2015, de nombreux témoignages alertent sur la recrudescence des actes islamophobes à l’école. Le collectif des enseignants pour l’abrogation de la loi de 2004 nous livre l’un de ces témoignages de harcèlement scolaire par le personnel de l’éducation nationale.

Contre-attaqueR

Ces députés macronistes qui ont battu leurs adversaires FN mais qui n’ont rien à leur envier

Amani Al-Khatahtbeh, membre du jury du Festival Cannes Lions, victime d’islamophobie à l’aéroport de Nice

Violences policières : « porter plainte chez ton agresseur, c’est particulier...mais il ne faut pas laisser passer » »

Quand les candidat-es macronistes votaient pour une mesure du FN

Ces députés macronistes qui ont battu leurs adversaires FN mais qui n’ont rien à leur envier

Amani Al-Khatahtbeh, membre du jury du Festival Cannes Lions, victime d’islamophobie à l’aéroport de Nice

Violences policières : « porter plainte chez ton agresseur, c’est particulier...mais il ne faut pas laisser passer » »

Quand les candidat-es macronistes votaient pour une mesure du FN

`