Atlantico - Benoit Rayski

Dénoncer l’antisémitisme par la haine du musulman


L’équipe de Contre-attaque(s)

Suite à la réédition par Fayard du tristement célèbre Mein Kampf, Atlantico a jugé bon de donner la parole à Benoit Rayski, historien, écrivain et journaliste qui signe un éditorial islamophobe. Il saute à pieds joints dans les amalgames et assimile le symbole du croissant musulman à la croix gammée. En voulant dénoncer la haine du juif, il glisse vers la haine du musulman.

« Or, et c’est là tout l’intérêt de Mein Kampf, le livre du Führer a déjà rencontré un très, très large public en dehors de France. Mein Kampf est depuis des années un best-seller dans le monde arabo-musulman. Des millions d’exemplaires.

Ainsi, la haine ancienne du Juif déjà présente dans le livre saint de la religion musulmane vient harmonieusement se mélanger avec la haine plus moderne contenue dans Mein Kampf. Rien que pour ça, pour savoir ce qui se passe dans certaines têtes malades et fanatisées, il faut feuilleter l’ouvrage d’Adolf Hitler. Et on comprendra pourquoi derrière le croissant se profile souvent la croix gammée... »

Lire l’intégralité du billet ici.

Contre-attaqueR

Les 5 problèmes majeurs que pose la nouvelle campagne de SOS Racisme

L’islam dans les journaux : étude d’un (mal)traitement médiatique, de 1997 à 2015

De Gérard Nouvet à Adama Traoré : ces morts « ne sont pas des faits divers »

Femmes, musulmanes et rhétoriques : en finir une bonne fois pour toutes avec l’expression « femme voilée »

Les 5 problèmes majeurs que pose la nouvelle campagne de SOS Racisme

L’islam dans les journaux : étude d’un (mal)traitement médiatique, de 1997 à 2015

De Gérard Nouvet à Adama Traoré : ces morts « ne sont pas des faits divers »

Femmes, musulmanes et rhétoriques : en finir une bonne fois pour toutes avec l’expression « femme voilée »

`