Islamophobie à la Une

Elisabeth Badinter sur France Inter « il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe. »


Hier sur France inter, sous prétexte de défendre la laïcité, Elisabeth Badinter, première actionnaire de Publicis, groupe de communication français et prétendument féministe de salon, s’est fendu d’un « il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe ». Ceci sans qu’aucun des journalistes présents n’y voit à redire. La haine des musulmans est donc devenu un droit, un étendard légitime des discours médiatiques et politiques. De même accepterait-on l’apologie du racisme et de l’antisémitisme à une heure de grande écoute sous prétexte de défendre la France et ses valeurs ?

A la question de Riss, directeur de publication de Charlie Hebdo, « comment défendre la laïcité sans tomber dans le piège du front national ? » Elisabeth Badinter répond en prônant son droit à la parole islamophobe : « Il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe. Ce qui a été pendant pas mal d’années le stop absolu, l’interdiction de parler, le stop sur la laïcité. A partir du moment où les gens auront compris que c’est une arme contre la laïcité, peut-être ils pourront laisser leur peur de côté, pour dire les choses. Ceci dit, Marine Le Pen s’en est emparé (ndrl de la laicité), ce qui gêne beaucoup les tenants de la laïcité. Mais pour autant, il n’y a pas de raisons de se taire et il n’y a pas de raisons de changer de discours. (...) Le plus ironique et le plus insupportable est ceux qui qualifient d’islamophobes, tous ces intellectuels arabo-musulman qui se lèvent avec un courage formidable, contre l’islamisme. »


L'invité de 8h20 : Elisabeth Badinter invitée... par franceinter

Contre-attaqueR

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

`