Saphirnews

Future mosquée de Mantes-la-ville : le FN ne pourra pas préempter le local de l’AMMS


Le maire FN de Mantes-la-Ville subit un nouveau revers judiciaire. Après avoir été contraint par le conseil d’État à mettre à disposition une salle municipale pour la fête de l’Aïd en septembre, la cour administrative d’appel de Versailles a donné raison à l’association des musulmans de Mantes-Sud (AMMS).

Le bras de fer judiciaire entre le maire FN de Mantes-la-Ville et la préfecture des Yvelines s’est soldé par un nouveau revers judiciaire pour la municipalité. Cyril Nauth, qui défend coûte que coûte son projet de commissariat de police municipale en lieu et place de la future mosquée, ne pourra pas préempter le local sur décision de la Cour administrative d’appel de Versailles, rendue vendredi 9 octobre.

Le seul édile frontiste d’Ile-de-France avait défendu son projet, lundi 5 octobre, devant la cour. Le 20 août dernier, le tribunal administratif, saisi en référé, avait annulé la décision du maire visant à préempter un local devant accueillir une salle de prière musulmane.

Le juge des référés avait également suspendu une délibération municipale actant une étude pour un projet de commissariat. Il avait estimé que la décision du maire pouvait être considérée comme un « détournement de pouvoir », visant à bloquer le projet de lieu de culte. Il donnait ainsi raison au préfet d’alors, Erard Corbin de Mangoux, remplacé depuis par Serge Morvan.

Lire l’intégralité de l’articleici.

Contre-attaqueR

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

`