« Le Monde »

Hausse « préoccupante » des violences contre les mosquées


On vous le dit, l’islamophobie n’existe pas ! Au mieux, certains veulent bien dire qu’il reconnaître un racisme qui vise les musulmans. Et pourtant, le quotidien Le Monde publie dans son édition d’aujourd’hui des chiffres inquiétants. Extraits.

Que faut-il voir derrière le « ras-le-bol » qui, fin avril, a soudain saisi Adrian P. et Florian. L, 19 ans, deux supporters sans histoire de l’Olympique lyonnais, au point de tenter d’incendier une mosquée turque de Mâcon avec du papier toilette et un bidon d’essence acheté l’après-midi chez Auchan ? S’agit-il d’un ultime soubresaut des attentats de janvier ? Ou l’indicateur d’un climat de tension envers les musulmans en voie de banalisation ?

Depuis les attaques de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher, la répétition de ce type de faits divers tend à conforter la seconde hypothèse. Alors que doit avoir lieu, le 24 septembre, la fête de l’Aïd el-Kébir, la place Beauvau a comptabilisé plus de 50 actes contre des mosquées en France depuis le 1er janvier. Or, en 2014, seulement 27 actes antimusulmans, qui incluent le vandalisme contre les lieux de culte, avaient été recensés sur la même période. La plupart des attaques de mosquées ont été comptabilisées dans la foulée des attentats, mais des dégradations sont encore constatées chaque mois. Et moins que leur nombre, c’est leur « niveau de violence » qui est « nouveau » et « préoccupant », estime-t-on au ministère.

Lire la suite ici (réservé aux abonnés)

Contre-attaqueR

« L’hypothèse d’un crime de haine ne doit être écartée qu’après une enquête poussée »

La ligne éditoriale de « Marianne » ? Ce sont ses lecteurs qui en parlent le mieux

« École ouverte à tous », disent-ils. Et les enfants rroms ?

« Marianne » et Fourest, le ridicule qui ne tue pas

« L’hypothèse d’un crime de haine ne doit être écartée qu’après une enquête poussée »

La ligne éditoriale de « Marianne » ? Ce sont ses lecteurs qui en parlent le mieux

« École ouverte à tous », disent-ils. Et les enfants rroms ?

« Marianne » et Fourest, le ridicule qui ne tue pas

`