Communiqué

La conférence de Presse sur #ClassActionCCIF en 5 points


Le vendredi 8 avril 2016, se tenait au CCIF, collectif contre l’islamophobie, une conférence de presse que la plainte « groupée » menée par l’association, avec la fondation Frantz Fanon, contre la ministre Laurence Rossignol, suite à ces propos sur RMC le mercredi 30 mars. Résumé en 5 points par l’association.

L’avancement de notre procédure en cours, en cinq points :

Aujourd’hui plus de 400 plaignants se sont joints à notre action de groupe. Nous recevons chaque jour de nouvelles plaintes. Vous pouvez encore déposer plainte, quelque soit votre profil, votre origine et votre confession religieuse en vous manifestant sur contact islamophobie.net. Les témoignages que nous recevons témoignent de l’onde de choc que ces propos ont provoqué.

Le CCIF, avec le concours de la Fondation Frantz Fanon, et tous les particuliers qui l’auront souhaité, déposera d’abord une plainte devant la Cour de Justice de la République pour « injure publiques à caractère racial ».

Une seconde procédure consistera à déposer plainte devant le Tribunal correctionnel pour injures publiques à caractère racial contre la Ministre Laurence Rossignol. Les particuliers qui en ont exprimé le souhait seront aussi associés à cette procédure.

La Ministre s’étant exprimée en tant que femme d’état dépositaire de notre pacte républicain pour stigmatiser la population noire et musulmane, nous allons également engager la responsabilité de l’Etat devant le tribunal administratif de Paris. Il va sans dire que les propos des femmes et hommes d’ Etat ont un impact non négligeable sur l’opinion publique et qu’ils contribuent à susciter l’hostilité envers les minorités. Pour simple rappel, en 2015 , les victimes d’agressions islamophobes sont dans 81,5% des cas des femmes.

Le CCIF est fier de porter cette action de groupe et aura à cœur de mettre au centre de l’action toutes les personnes atterrées par les sorties de Laurence Rossignol. Ces propos ne constituaient aucunement une maladresse mais bien au contraire un moment de sincérité érigé en acte politique dès lors que Laurence Rossignol s’exprime en tant que ministre et que la classe politique n’a rien trouvé à redire à ce qui a été réduit à une « maladresse ». Face à ce « déni », il est nécessaire de mettre ces personnalités politiques et l’Etat face à leur propre responsabilité. Stop à l’impunité ministérielle. Stop à l’impunité étatique.

Contre-attaqueR

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

`