Conseil d’État

La mairie FN de Mantes la ville contrainte à mettre à disposition une salle municipale pour la fête de l’Aïd


Victoire pour les musulmans de Mantes-la-Ville. Le conseil d’Etat a ordonné au maire FN de leur mettre à disposition une salle pour la prière de l’Aïd-el-Kébir, demain, jeudi 24 septembre. La ville a aussi été condamnée à 2000 euros d’amendes.

Article mis à jour :

Le juge du Conseil d’État, saisi, par l’association des musulmans de Mantes la Ville, a ordonné, aujourd’hui au Maire FN de leur mettre à disposition la salle Jacques Brel demain pour la grande prière de la fête du sacrifice . La prière de l’Aïd-el-Kébir aura lieu donc à Mantes la Ville à 8H à la salle Jacques Brel. De plus, le Maire a été condamné à payer 2000€ à la mosquée.

Mantes-la-Ville. Faute d’accès au gymnase Aimé-Bergeal, les musulmans de Mantes-la-Ville risquent de prier dans la petite mosquée du boulevard Salengro. Aziz El-Jaouhari, président des « Musulmans de Mantes-sud » a attaqué la décision du maire.

Jeudi, pour l’Aïd-el-Kébir, les musulmans de Mantes-la-Ville n’auront droit à aucune salle de prières. Le maire (FN) de la commune n’a pas souhaité leur accorder de local municipal. L’an passé, à l’occasion de cette date importante, plusieurs centaines de fidèles s’étaient retrouvés au gymnase Aimé-Bergeal pour une prière commune.

Mais l’expérience ne sera pas reconduite. « Le gymnase est occupé ce jour-là par des collégiens et il n’y a pas de solution alternative », assure le maire, Cyril Nauth. Cette décision a été contestée en justice par l’association des musulmans de Mantes-sud (AMMS). Mais le tribunal administratif (TA) a donné raison au maire. « Nous avions fait part à Cyril Nauth de notre demande à plusieurs reprises, regrette Aziz El Jaouhari, président de l’AMMS, qui a fait appel devant le Conseil d’État de la décision du TA. Concernant le jugement, le magistrat nous a demandé des pièces complémentaires mais elles ont été enregistrées trop tard. »

Lire l’intégralité ici.

Contre-attaqueR

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

`