Radio Libertaire prive des femmes voilées d’antenne


L’équipe de Contre-attaque(s)

Vendredi 18 mars 2016, alors qu’ils avaient été conviés par Radio Libertaire pour parler radicalisation et discriminations, des membres du Collectif contre l’islamophobie et les racismes 20e (CIR) ont été contraints de faire demi-tour. La raison de ce renvoi ? Les voiles de deux participantes qui ont visiblement déplu à cette radio « sans Dieu, sans maître et sans publicité ».

L’émission devait être diffusée le vendredi 18 mars 2016, de 19h à 21h sur 89.4 FM. Des membres du CIR avaient d’ailleurs rencontré les animatrices pour préparer le sujet. Devaient notamment être abordés la question de la radicalisation et le rôle des travailleurs sociaux pour la combattre ainsi que celle des discriminations islamophobes. Quatre membres du CIR ont été dépêchés pour ce faire : Fadoua, Nora, Bernard et Bertrand. Seulement voilà, en arrivant sur place, ils apprennent que l’émission est annulée au motif que...la direction ne souhaite pas donner la parole à des femmes voilées. C’est énoncé aussi clairement que cela : l’émission aurait pu se faire, peut-être même avec des membres du CIR mais pas des femmes voilées.
Les animatrices de l’émission, qui ont essayé de raisonner le reste de l’équipe, ont rendu public un mail envoyé sur la liste des auditeurs professionnels de l’émission :

« Chers collègues, chers amis
L’émission qui devait être enregistrée hier soir sur le thème de la prévention de la radicalisation et de la lutte contre les discriminations n’a pas pu être enregistrée.
L’équipe de radio libertaire n’a pas souhaité que le collectif de lutte contre le racisme et l’islamophobie Paris 20e s’exprime et a exprimé son désaccord avec le fait que des femmes portant le foulard s’expriment à leur antenne.
Nous ne soutenons pas cette prise de position. Nous devons aller en débattre avec l’équipe de la radio.
Une ancienne émission a été diffusée à la place de celle qui était prévue. »

Pour le CIR, si cette annulation est un "scandale, d’autant plus venant d’une organisation de gauche", la détermination reste intacte. Sans surprise, elle confirme surtout que ce racisme qu’est l’islamophobie est l’une des choses les mieux partagées sur l’échiquier politique français.

Contre-attaqueR

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

`