Prime Time

ONPC : Bernard-Henri Lévy désigne les musulmans comme « les ennemis des juifs »


L’équipe de Contre-attaque(s)

Invité de l’émission "on n’est pas couché" pour la promotion de son livre "L’esprit du judaïsme" , Bernard-Henri Lévy, philosophe et intellectuel médiatique, déclare en évoquant l’histoire d’Hagar et Ismael, que les musulmans seraient "les ennemis des juifs". Des propos qui n’ont suscité aucune réaction sur le plateau ni de polémique malgré la gravité de leur portée.

Suite à une question de Laurent Ruquier et Léa Salamé sur l’intervention en Libye et la situation en Syrie, Bernard-Henri Lévy cite un exemple tiré de son livre :

"Il y a un exemple...ce n’est pas un exemple, c’est la situation prototype, c’est l’histoire de Hagar, et son petit bébé Ismael, qui sont dans le désert. Ils ont été chassé (...) ils sont au bord de mourrir de soif et Dieu à ce moment-là prend la servante Hagar et son petit Ismael en pitié, il fait pousser quelques arbres et leur donne un peu d’eau. Les anges, autour de lui, disent, mais tu ne te rends pas compte. Est-ce que tu sais seulement quelle descendance va sortir d’ismael, que tu n’imagines pas une seconde qu’il peut être à l’origine d’une nation qui sera l’ennemi de ton peuple chéri. Et Dieu leur dit en gros, je ne calcule pas (...). On verra bien, oui, parce que l’histoire est incertaine parce que l’histoire est (...) l’objet de tellement de facteurs."

En expliquant que les descendants d’Ismael (Ismael, étant dans l’histoire de l’islam, le premier ancêtre des arabes, qui, avec son père le prophète Abraham, a construit la Kaaba et la cité de la Mecque) seraient de tous temps le peuple ennemi des juifs, Bernard-Henri Lévy présente les arabes et les musulmans comme « historiquement » antisémite. Un raisonnement erroné et fallacieux qui attise la haine et participe d’un climat moribond où l’islam et les musulmans sont jetés en pâture sur la scène médiatique et politique.

Commencer la lecture à 30:56.

Contre-attaqueR

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

`