« Le Monde »

Plusieurs lieux de culte musulmans ont été la cible de dégradations au cours du week-end.


Premiers actes islamophobes recensés par le quotidien Le Monde Tags, vandalisme, les lieux de cultes musulmans sont les cibles privilégiés de la haine qui se déverse suite aux attentats de vendredi soir à Paris.

A Créteil, en région parisienne, des croix rouge sang ont été taguées sur la mosquée Sahaba. Ouverte il y a sept ans, c’est la première fois que ce lieu de culte est la cible de dégradations.

A Oloron, dans les Pyrénées-Atlantiques, des tags d’extrême droite faisant référence à la LVF(pour Légion des volontaires français), un groupe militaire collaborationniste de la seconde guerre mondiale, ont été écrits sur une boucherie halal et la mosquée de la ville.

A Pontarlier, en Franche-Comté, des inscriptions racistes ont été découvertes sur les murs de la mosquée de la ville, déjà vandalisée à plusieurs reprises dans le passé, et du jambon a été déposé devant le lieu de culte.

A l’étranger, plusieurs mosquées ont également été la cible d’actes de malveillance, comme aux Pays-Bas, à Bergen-op-Zoom et Rosendael. A Peterborough, au Canada (Ontario), la mosquée de la ville a été touchée par un incendie, vraisemblablement d’origine criminelle.

Samedi, à Pontivy, un homme d’origine maghrébine a été roué de coups lors d’une manifestation du groupe identitaire Adsav.

En revanche, à Brest, les fidèles de la mosquée de la rue Victor-Pengam ont eu la surprise de découvrir une guirlande de cœurs déposés sur les grilles du lieu de culte.

Contre-attaqueR

La croisade de François Fillon contre l’islam et les barbares

« L’hypothèse d’un crime de haine ne doit être écartée qu’après une enquête poussée »

La ligne éditoriale de « Marianne » ? Ce sont ses lecteurs qui en parlent le mieux

« École ouverte à tous », disent-ils. Et les enfants rroms ?

La croisade de François Fillon contre l’islam et les barbares

« L’hypothèse d’un crime de haine ne doit être écartée qu’après une enquête poussée »

La ligne éditoriale de « Marianne » ? Ce sont ses lecteurs qui en parlent le mieux

« École ouverte à tous », disent-ils. Et les enfants rroms ?

`