Royaume-Uni

David Cameron et « la soumission traditionnelle des femmes musulmanes »

Smith Jennifer, Ndella Paye /

Smith Jennifer

Militante antiraciste.

Ndella Paye

militante afro-feministe et antiraciste.

Dans une tribune publiée dans le journal The Times du 18 janvier, intitulée « We won’t let women be second-class citizens », « nous ne laisserons pas les femmes être des citoyens de seconde zone », David Cameron, premier ministre britannique ciblent directement les femmes musulmanes. Sous couvert de défense des droits des femmes, il choisit de les stigmatiser et de les infantiliser. Retour sur les propositions islamophobes et misogynes de Cameron.

Pour David Cameron, Premier Ministre britannique, il y a un lien direct entre la non maîtrise de l’anglais et le terrorisme (islamique). Et c’est aux femmes musulmanes qu’il s’attaque pour y remédier. En effet, selon lui, ce sont les femmes qui éduquent les enfants. Et on se demande sur quoi il se base pour affirmer cela, sur la culture britannique ? islamique ? On se doute bien que ce sont tous les préjugés contre l’Islam qui s’emmêlent dans la tête de Cameron… mais surtout pas d’amalgame s’il vous plaît.

Alors, pour envoyer un message fort aux hommes musulmans qui voudraient empêcher leurs femmes de sortir apprendre l’anglais, il faut s’attaquer aux femmes. Donc, pour atteindre les hommes, c’est aux épouses qu’il s’attaque et pour protéger les enfants, c’est également aux mères qu’il s’en prend. Décidément, épouse et mère sont les seules fonctions réservées aux femmes…musulmanes.
Le message adressé aux musulman-e-s est clair, vous posez problème, vous êtes les seul-e-s à poser problème. Ainsi, toute primo-arrivante (par regroupement familial) doit faire des efforts pour parler l’anglais, (jusqu’ici tout va bien) mais si au bout de 2 ans et demi, elle échoue aux tests, elles sera certainement renvoyée chez elle. Comprenez que si elle ne parle pas anglais, elle ne pourra pas bien éduquer ses enfants, elle échouerait dans son rôle de mère, et surtout, elle ne saurait les préserver du radicalisme et de l’influence de Daesh. Sacrée responsabilité sur les épaules des femmes !

A noter que ce message ne s’adresse qu’aux ressortissant-e-s de la Musulmanie, ce pays dont viennent les musulman-e-s et dont la langue produit des terroristes. Les langues européennes elles, préservent de ce fléau, elles sont si douces.
Faut-il rappeler que les cours d’anglais Esol (English for Speaker of Other Languages), publics et donc à moindre coût et gratuit pour les demandeurs d’emploi, connaissent depuis quelques années une réduction drastique de leur budget et sont passés de 5 cours par semaine à 2 aujourd’hui. Mais le Premier Ministre sauveur est prêt à injecter 20 millions de livres pour éduquer les femmes musulmanes et ainsi prévenir leurs progénitures du radicalisme islamique et de l’influence de l’EI. La déradicalisation fait trouver de l’argent même à un État qui prétend ne pas en avoir. Tous les préjugés y passent, de la ségrégation et mutilation sexuelles au mariage forcé, Cameron n’épargne aucun comportement attribué à la barbarie islamique. C’est à croire que les violences faites aux femmes sont le propre des musulmans. En Occident, on est civilisé, les hommes tuent par passion et les femmes sont libres.

Pour couronner le tout David Cameron a rattaché la radicalisation des jeunes musulmans à « la soumission traditionnelle des femmes musulmanes ». Mal lui en a pris, la réaction ne s’est pas faite attendre : une énorme vague de colère a envahi la twittosphère sous le hashtag #TraditionallySubmissive. Profondément touchées, en 3 heures de temps dimanche 24 janvier, 33 000 femmes musulmanes, de tous âges, et milieux, ont tweeté leurs photos avec leurs performances : diplômes, professions, sports (karaté, boxe, tir à l’arc), expériences de lutte et de vie etc… Loin du stéréotype de la victime soumise qu’il faudrait « civiliser et sauver », les musulmanes ont montré à Cameron non seulement qu’elles savent prendre la parole mais que leurs réalisations sont impressionnantes et d’une grande richesse et diversité.

Contre-attaqueR

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

`