Dégradations

Perquisition musclée à la mosquée d’Aubervilliers


Suite aux attentats de vendredi soir, visés par des actes islamophobes, les mosquées sont aussi victimes de perquisitions brutales de la police autorisées par l’état d’urgence. La mosquée d’Aubervilliers en a été la cible dans la nuit de lundi 16 à mardi 17 novembre. Elle a subie de violentes détériorations : portes cassées, vitres brisées...etc.

Le président de l’association était sur place et son domicile a aussi été perquisitionné. Il a été placé en garde à vue durant 24h. Aucune charge n’a été retenue par la police.

Sur place après la perquisition, Sofienne Karroumi, élu à la mairie d’Aubervilliers, témoigne : Actuellement dans la salle de prière de Félix Faure à Aubervilliers, je suis scandalisé par l’état des lieux après la perquisition qui vient d’avoir lieu ce soir. Je ne comprends pas cet acharnement contre un lieu sacré. Les musulmans n’ont rien à voir avec ce qui s’est passé vendredi soir et sont autant choqués que le reste de la France.
Les musulmans qui sont avant tout français n’ont pas à se justifier ou prouver qu’ils n’y sont pour rien ! Ce genre d’agissement est une manière de diviser et de dresser les français les uns contre les autres !!!

Les images des dégradations suite à la perquisition

Le communiqué de l’association

L’association déclare qu’aucune charge ne semble retenue contre eux : selon les derniers éléments que nous avons, il n’y a strictement rien qui soit retenue contre nous, c’était un simple contrôle suite a l’État d’urgence. Nous enregistrons tout nos prêches et tout est a la disposition des enquêteurs.

Contre-attaqueR

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

`