Violences policières


Violences policières : « porter plainte chez ton agresseur, c’est particulier...mais il ne faut pas laisser passer » »

16 mai

Nous publions un témoignage qui nous a été adressé par Yassin E. Victime de plusieurs abus policiers, il tenait à livrer son récit et à inviter ceux qui subissent les mêmes violences à filmer, raconter, et agir. (Modifié le 16 juin 2017)

De Gérard Nouvet à Adama Traoré : ces morts « ne sont pas des faits divers »

26 mars

Entretien avec le Collectif Cases Rebelles qui vient de publier l’ouvrage “100 portraits contre l’État policier". Ils y font le récit de plusieurs affaires de crimes policiers et des suites judiciaires qui leur ont été données. Un outil d’éducation populaire certes mais aussi un véritable témoignage d’amour à celles et ceux dont les vies ont été arrachées, bouleversées par ces violences d’État.

Appel contre les discriminations en sorties scolaires

13 mars

Vu sur Facebook : L’appel d’Élise Boscherel, professeure de Français et d’Histoire-Géographie au lycée professionnel Louise Michel (Épinay-sur-Seine), contre les discriminations racistes en sorties scolaires. Ses élèves ayant subi un énième contrôle au faciès alors qu’ils étaient en sortie, Élise Boscherel a décidé de porter plainte et d’appeler à un sursaut général. Nous publions ici son texte.

Amal Bentounsi : « Cette condamnation, aussi légère soit-elle, on l’a arrachée »

11 mars

Coupable. Après cinq ans de bataille judiciaire, la Cour d’Assises de Bobigny a condamné, ce 10 mars 2017, le policier Damien Saboundjian à 5 ans de prison avec sursis et 5 ans d’interdiction d’usage d’arme. Le 21 avril 2012, il avait tué Amine Bentounsi d’une balle dans le dos. Nous retranscrivons ici le discours prononcé par la sœur, Amal Bentounsi, après l’annonce du délibéré.

Quand la préfecture de police ment, des médias la couvrent

13 février

Grâce à une mobilisation sur les réseaux sociaux, les manifestant-es de Bobigny ont eu raison du mensonge de la préfecture de police concernant le sauvetage d’une fillette lors du rassemblement de samedi soir. Mais le traitement médiatique de ce sujet prouve une fois de plus à quel point la parole des personnes racisées, notamment mobilisées contre les violences policières, doit s’imposer contre une logique de disqualification.

4 arguments utilisés pour décrédibiliser le récit de Théo, et les réponses à y apporter

7 février

Le 3 février dernier, Théo L., 22 ans, subissait des actes de torture et de barbarie par des personnes dépositaires de l’autorité publique. Si pour une fois de nombreuses voix, notamment au plus haut sommet de l’État, se sont élevées pour compatir ou dénoncer le calvaire subi par ce jeune aulnaysien, on a aussi eu le droit aux traditionnelles répliques des défenseurs de la domination policière. On a relevé les 4 arguments qui reviennent le plus souvent et y avons apporté des éléments de réponse.

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

24 décembre 2016

Le 19 juillet 2016, jour de ses 24 ans, Adama Traoré mourrait asphyxié dans la cour d’une gendarmerie du Val d’Oise. Depuis, face aux mensonges d’État, aux occultations, aux pressions policières et politiques, la tension est à son comble. Il nous semblait important de revenir date par date sur cette affaire qui, si elle est loin d’être unique en son genre, dévoile toutes les facette de l’impunité policière et du racisme d’État.
À dérouler, en partant du bas.

Le 19 mars, une Marche pour la Justice et la Dignité

23 décembre 2016

Nous publions ici l’appel de familles de victimes de crimes policiers à une marche contre l’impunité et les violences d’État le 19 mars 2017.

Contre-attaqueR

Pourquoi nous avons refusé de participer à Complément d’enquête

Ces députés macronistes qui ont battu leurs adversaires FN mais qui n’ont rien à leur envier

Amani Al-Khatahtbeh, membre du jury du Festival Cannes Lions, victime d’islamophobie à l’aéroport de Nice

Violences policières : « porter plainte chez ton agresseur, c’est particulier...mais il ne faut pas laisser passer » »

Pourquoi nous avons refusé de participer à Complément d’enquête

Ces députés macronistes qui ont battu leurs adversaires FN mais qui n’ont rien à leur envier

Amani Al-Khatahtbeh, membre du jury du Festival Cannes Lions, victime d’islamophobie à l’aéroport de Nice

Violences policières : « porter plainte chez ton agresseur, c’est particulier...mais il ne faut pas laisser passer » »

`