Solidaires

Le grand remplacement. Le mythe de l’invasion arabe-musulmane


L’Union syndicale Solidaires publie une série de fiches pour lutter contre l’extrême droite. Deux d’entre d’elles sont consacrée au « grand remplacement », ce mythe créé par l’écrivain Renaud Camus. Bien qu’écrites avant la crise migratoire actuelle, elles demeurent très utiles.

Extrait

Le fantasme du « Grand Remplacement » se fait vite démonter quand on regarde les chiffres de plus près. En 2012, l’insee dans son rapport Immigrés et descendants d’immigrés en France, pointe le fait que la France compte 5,3 millions de personnes
« nées étrangères dans un pays étranger », soit 8% de la population. Sur ce chiffre on peut compte 1,8 million de personnes qui viennent de l’Union européenne, 3,3 millions viennent du Maghreb, d’Afrique Subsaharienne et d’Asie donc 5% de la population française… On est très loin du cauchemar des Camus, Ménard et consort ! En prenant en compte les descendant-es des migrant-es, bien que né-es sur le territoire, le chiffre est de 6,7 millions avec, là aussi, 5% provenant du Maghreb francophone, du Subsahara et d’Asie, soit 3,1 millions de personnes. Camus par un savant calcul inexpliqué et sans réelle démarche scientifique ajoute les arrivant-es et les descendant-es pour arriver au chiffre de 20% de la population.

Selon la Division des Migrations Internationales de l’OCDE, les flux récents avoisinent les 245 000 entrées permanentes par an (dont 95 000 Européens), le nombre d’immigrés qui s’installent durablement en France est bas et il représente moins de 0,4% de la population totale, contre une moyenne de 0,6% dans l’OCDE.

Pour Raphaël Liogier, sociologue des religions, l’Europe a un taux d’accroissement de migration stable depuis les années 80, 3 pour mille en Grande-Bretagne, -0,7 pour mille en Allemagne et 1,1 pour mille en France. (…)

Françoise Gemmene, spécialiste des mouvements de population, résume ainsi le
« Grand Remplacement » lors d’une émission sur France 2 en février 2015 : « elle tient essentiellement du fantasme. Elle s’appuie très largement sur des mensonges et des amalgames. L’amalgame le plus frappant étant celui qui est fait entre l’origine et la nationalité. On va compter les descendants des descendants. Cela rappelle les heures les plus noirs où on visait une certaine pureté de la population. On a vu ce que ça a donné dans les années 30 avec l’Holocauste. Cela correspond à une rhétorique raciste d’extrême-droite ».

Lire l’intégralité du texte ici.

Contre-attaqueR

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

« Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : meeting à Saint-Denis le 18 décembre

#AdamaTraoré : chronique d’une affaire d’État

#MomentMarianne : chronique de cette « gauche » qui sombre

Assa Traoré : « Cette détention provisoire, c’est une vengeance insupportable du parquet de Pontoise »

`